5 choses utiles à savoir sur la posologie de l’algue de Klamath et autres produits SynerJ-Health

Une femme épuisée lit les mentions d'un flacon de médicaments.

Article rédigé par :

Table des matières

Voici deux exemples d’e-mails que je reçois souvent :

Etant donné que ces questions reviennent fréquemment, j’ai décidé d’y répondre en développant ici 5 choses importantes à comprendre sur la “posologie” des produits de Jacques Prunier (algue Klamath, SynerBoost, etc.).

1. Attention à l'usage du mot “posologie”

Une dame tient des médicaments et une notice d'utilisation dans l'autre main.

Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales définit la posologie comme la “Branche de la thérapeutique qui étudie les doses des médicaments à fixer suivant le cas de chaque malade.”

Les produits 100% naturels développés par Jacques Prunier ne sont pas des médicaments, ils n’ont aucune vocation thérapeutique et ne visent pas à soigner ou traiter quelque maladie en particulier.

Les bienfaits qu’ils peuvent apporter sont avérés, certes, mais ils ont pour cause d’avoir pu nourrir et stimuler l’organisme d’une façon qui lui manquait jusque là du fait de nombreux facteurs internes ou environnementaux, et non pas de façon médicamenteuse ou thérapeutique.

En vérité, le terme “posologie” peut être utilisé pour des compléments alimentaires non médicamenteux. Cependant, il est plus courant d’utiliser des termes comme “dosage recommandé” ou “quantité suggérée” dans ce contexte. 

Voilà pourquoi vous remarquerez sur les flacons des produits des “Conseils d’utilisation” et non pas de posologie.

Vous ne risquez donc rien par exemple à augmenter les doses selon votre ressenti et peut-être constater, comme beaucoup avant vous, que votre corps en retire des bienfaits supplémentaires.

2. Contre-indications et effets secondaires des compléments SynerJ-Health ?

Etant donné que nos produits sont des super-aliments et non pas des médicaments allopathiques, il n’y a pas d’effets néfastes secondaires à redouter ni aucune crainte à avoir concernant d’éventuelles incompatibilité avec vos traitements.

Nos deux seules contre-indications informelles concernent les stimulateurs de cellules souche SynerBoost et SynerStem, nous évitons de les conseiller :

  • Aux personnes ayant reçu une greffe dans les moins de 3 ans.
  • Les femmes enceintes, par pur principe de précaution.

Suite à des demandes répétées, je prépare en ce moment un article plus précis sur le cas de la vitamine K.

Gardez à l’esprit que les composants de tous nos produits sont détaillés par souci de transparence. Montrez les à votre médecin traitant qui lui seul saura, dans votre situation, vous indiquer le bon choix à faire vis à vis de votre alimentation et complémentation.

3. Faut-il prendre les produits SynerJ-Health à jeun ? Le matin où le soir ?

Une assiette colorée pleine de légumes.

Pour tous les compléments alimentaires de Jacques Prunierhors SynerLife et SupraStin détaillés plus bas, il est conseillé, comme indiqué sur leurs flacons, de les prendre lors d’un repas ; ceci pour en faciliter l’assimilation grâce au processus complet de digestion, processus facilité par le “Tout-en-un” économique : le TOTUM.

Mais là encore, si vous prenez votre SynerBoost à jeun ce n’est pas bien grave. Les bienfaits profonds des super-aliments SynerJ-Health ne se règlent pas à la minute, mais agissent sur le long terme, avec de la patience, dans le cadre d’une hygiène de vie pensée pour la régénération naturelle.

Certains de mes clients m’ont indiqué que l’algue bleu-vert les aidait à mieux dormir… d’autres à l’inverse m’ont dit qu’elle les énergisait ! Et pour certains encore, c’est un coupe-faim appréciable qui les aide dans leur démarche de perte de poids.

Evidemment, la seule façon de savoir comment réagira votre organisme reste d’essayer par vous-même.

4. Conseils spécifiques pour SynerLife et SupraStin

SynerLife et SupraStin, les deux pilliers de la Synergie Fondamentale doivent être pris entre les repas, idéalement en fin de matinée ou 3-5 heures après le premier repas.

Il est possible de prendre SynerLife sans sa capsule gastro-résistante, mais la majeure partie des probiotiques va alors être détruite par les sécrétions gastriques.

De l'eau de coco avec des noix de coco en arrière-plan.

Voici donc comment y remédier :

Mettez un petit peu d’eau de coco dans un verre et diluer le contenu d’une capsule de SynerLife et de SupraStin, les nutriments contenus permettent l’hydratation des composants des 2 produits et la multiplication des probiotiques. A laisser tremper 12 heures avant de le boire.

Ainsi, même s’il y a destruction d’un certain nombre de bactéries, la multiplication (augmentation d’environ 100 fois la quantité) permet l’efficacité en ayant une quantité suffisante dès la sortie de l’estomac.

La réhydratation de l’Aloe Vera du SupraStin permet également une couverture du mucus dès la sortie gastrique.

5. Conseils spécifiques pour l’algue bleu-vert de Klamath (Alpha One)

L’Aphanizomenon Flos Aquae (AFA) est une micro-algue très riche. Une telle densité de micro-nutriments lui donne un goût très fort qui ne plaît pas à tous.

Avant de la commander en vrac (en poudre) comme beaucoup le font (car c’est moins cher), je vous encourage d’abord à prendre une boîte en gélules. Ainsi vous pourrez ouvrir une gélule et constater par vous-même le goût de l’algue pure et vous décider si vous pourrez ou non en prendre en vrac à l’avenir.

L’algue bleu-vert en poudre peut être mélangée à de l’eau froide, tiède ou chaude (votre estomac est à 37,9° C après tout). Vous pouvez aussi essayer du jus de fruit ou du lait végétal pour tenter d’amoindrir le goût puissant de l’AFA.

Petit problème cependant, elle se délaye très mal et fait des grumeaux…

Voici deux astuces qui ont fait leurs preuves pour éviter ceci :

  1. Laisser tremper l’algue toute la nuit dans un verre d’eau froide, bien remuer de nouveau le matin, il y aura beaucoup moins de grumeaux. C’est ce que fait ma maman grâce à qui j’ai découvert les produits de Jacques Prunier.
  2. Une astuce d’un de mes clients, pour ceux qui n’ont pas de problèmes à employer un peu de sucre : utiliser un peu d’eau tiède… et du sirop ! Il semblerait que le sucre liquide aide à mélanger l’algue.

En ce qui me concerne je préfère continuer à prendre l’algue en gélules, c’est moins contraignant et plus facile à doser aussi.

BONUS : Comment conserver au mieux les produits SynerJ-Health ?

Il est simplement indiqué sur les pots des produits SynerJ-Health :

“Maintenir le pot soigneusement fermé dans un endroit frais à l’abri de l’humidité.”

Nul besoin donc de faire de la place dans votre frigo pour les y mettre… (à l’exception du SynerLife dont les souches bactériennes doivent être laissées dormantes au froid).

Il est judicieux aussi de ne pas laisser les flacons exposé au soleil, même si vous résidez en pays tempéré.

Pour ma part, mon Alpha One et mon SynerTonus sont simplement conservés dans un placard fermé de la cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portrait de Jacques Prunier parlant dans un micro lors d'une conférence.

Les produits du chercheur Jacques Prunier peuvent-ils vous aider ?

Découvrez TOUT ce que vous devez savoir sur les produits SynerJ-Health :