Les cyanobactéries et leur rôle dans la modulation du système immunitaire

Article rédigé par :

Une scientifique étudie l'impact des cyanobactéries (comme l'Aphanizomenon) sur le système immunitaire.

Retrouvez toutes les études scientifiques sur l’algue de Klamath dans notre page dédiée : Études scientifiques sur l’algue Klamath et les cellules souches.

Table des matières

Vous avez des questions à propos des travaux de Jacques Prunier ou vous souhaitez passer commande des produits SynerJ-Health ?

En tant que Mandataire SynerJ-Health je suis là pour vous conseiller !

Présentation de l'étude

L’étude intitulée “Investigations of the immunomodulatory effect of cyanobacterial extracts”

Traduite en français par : Enquêtes sur l’effet immunomodulateur des extraits de cyanobactéries

L’étude a été réalisée par U Effmert, S Mundt et E Teuscher. Elle a été publiée dans la revue “Allergy & Immunology” en 1991. L’étude a été menée dans le but de comprendre les effets des cyanobactéries, également connues sous le nom d’algues bleu-vert, sur le système immunitaire. Il est important de noter que cette étude a été publiée il y a plus de 30 ans, ce qui atteste de la longue histoire de recherche sur ce sujet.

Glossaire

  • Cyanobactéries : également connues sous le nom d’algues bleu-vert, elles sont capables de produire des substances pharmacologiquement actives.
  • Immunomodulation : processus par lequel le système immunitaire est régulé pour atteindre un équilibre souhaité.
  • Lymphocytes : type de globules blancs dans le système immunitaire qui joue un rôle clé dans la réponse immunitaire.

Objectifs et contexte de l'étude

L’étude a été conçue dans le contexte de la connaissance que les cyanobactéries sont capables de produire des substances pharmacologiquement actives. Les chercheurs ont cherché à comprendre comment ces substances pourraient avoir un effet immunomodulateur. En d’autres termes, ils voulaient savoir si ces substances pourraient aider à réguler le système immunitaire.

Détails de l'étude

L’étude a été réalisée en testant les extraits aqueux de plusieurs espèces et souches de cyanobactéries pour leur activité immunomodulatrice telles que :

  • Aphanizomenon flos-aquae
  • Microcystis aeruginosa
  • Synechocystis aquatilis
  • Oscillatoria redekei
  • Anabaena flos-aque
  • Oscillatoria rubescens
  • Oscillatoria tenuis

Les chercheurs ont utilisé des méthodes telles que l’incorporation de 3H-thymidine dans les lymphocytes stimulés par des mitogènes et le nombre de cellules formant des plaques de souris, comme le montre le test de plaque d’hémolyse.

Analyse et interprétation des résultats

Cette étude a montré que certaines substances extraites de types spécifiques d’algues bleu-vert (Oscillatoria redekei 051, Oscillatoria tenuis 01 et Synechocystis aquatilis 428) peuvent réduire l’activité du système immunitaire. Ces substances ont non seulement empêché les cellules immunitaires (lymphocytes) de se multiplier, mais ont également réduit le nombre de cellules capables de produire des anticorps chez les souris.

Les substances extraites d’un type d’algue (Oscillatoria redekei 051) n’ont pas montré d’effets nocifs sur les cellules immunitaires. Cela pourrait signifier que ces substances ont un effet spécifique sur la multiplication des cellules immunitaires.

L’Aphanizomenon flos-aquae, la fameuse “algue de Klamath” qui nous intéresse, n’a pas été démontré comme réduisant l’immunité. Bien au contraire, d’autres études nous montrent qu’elle est bénéfique pour le système immunitaire.

Limitations de l'étude

Une limitation de cette étude est qu’elle a été réalisée in vitro, ce qui signifie que les expériences ont été réalisées en dehors d’un organisme vivant, dans un environnement contrôlé comme une éprouvette ou une boîte de Pétri. Par conséquent, les résultats peuvent ne pas être directement applicables à des organismes vivants.

Implications pratiques

Les résultats de cette étude peuvent avoir des implications pour la consommation de produits contenant des cyanobactéries, comme l'Aphanizomenon Flos-Aquae. Si ces extraits peuvent moduler le système immunitaire, ils pourraient potentiellement être utilisés pour aider à réguler les réponses immunitaires dans le corps. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats et déterminer comment ils pourraient être appliqués en pratique.

Un flacon d'Alpha One 360 gélules, algue bleu-vert de Klamath AFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portrait de Jacques Prunier parlant dans un micro lors d'une conférence.

Les produits du chercheur Jacques Prunier peuvent-ils vous aider ?

Découvrez TOUT ce que vous devez savoir sur les produits SynerJ-Health.