Enzymes et probotiques bio pour la flore intestinale, d’une importance capitale pour votre santé !

Article rédigé par :

Champs de céréales agriculture intensive coucher de soleil.

Table des matières

Les fondements d'une digestion optimale, expliqués par le Professeur Dubreuil :

La perméabilité intestinale

C’est un concept pathologique dont on parle de plus en plus. Mais hélas de nombreuses informations tant écrites, que sur internet transmettent des notions inexactes.

Qu'est-ce que la perméabilité intestinale ?

Un docteur pointe un intestin en plastique.

La muqueuse intestinale fonctionne comme un filtre sélectif. En cas de perméabilité elle fonctionne comme une passoire.

Donc des fragments alimentaires non digérés, des résidus bactériens, des spores de champignons et autres peuvent franchir la frontière et pénétrer notre milieu intérieur et agresser notre organisme.

Le système immunitaire, omniprésent aux frontières réagit alors brutalement.

Les fragments alimentaires encrassent notre organisme !

L’apparition de molécules nouvelles, que nous sommes incapables de digérer, car nous ne possédons pas les enzymes nécessaires pour le faire. (Les enzymes sont des molécules protéiques qui fonctionnent comme des ciseaux spécifiques permettant de couper les grosses molécules en leurs constituants les acides aminés, que nous pouvons absorber).

Le meilleur exemple est celui des hybrides de blé, permettant d’augmenter le rendement, apparus à fin des années 60, mais dont le nombre de chromosomes augmenta de 7 à 21 ou 23.

De 14 à 16 chromosomes de plus : combien de protéines nouvelles ? Et quelles réactions organiques ?

On comprend la résistance des français à consommer des pommes de terre lors de l’introduction par Parmentier. Elle devait être indigeste.

Des mains gantées de scientifique injectent avec une seringue un tomate.

Les traitements physiques comme la stérilisation type UHT, modifierait aussi la structure chimique du lait et autres liquides, changeant ainsi leur absorption.

Nous parlons bien d’intolérance et non d’allergie alimentaire.

L’allergie est une réaction immédiate ou retardée lorsque le sujet qui en souffre est en contact avec l’aliment provocant.

L’intolérance alimentaire est l’incapacité à digérer correctement un aliment dont certains fragments trop volumineux « encrassent » l’organisme et provoquent des réactions.

Les mystères de notre second cerveau, la solution contre l'autisme et Parkinson ?

La flore intestinale, d'une importance cruciale

La base de notre flore est acquise lors du passage vaginal au cours de l’accouchement. Son maintien dépend de la qualité et diversité de notre alimentation.

Certains OGM, comme cela vient d’être démontré, modifient le patrimoine génétique de notre flore intestinale.

Une vache laitière en intérieur.

La prise d’antibiotiques, soit sur prescription soit « cachée » car introduits dans l’alimentation industrielle, fait émerger des souches pathogènes résistantes déclenchant un certain nombre de pathologies.

La prise de molécules modifiant le pH de l’estomac, visant à réduire l’acidité gastrique (très acide afin de fragmenter les aliments et aussi de désinfecter le bol alimentaire), favorise la prolifération de certains germes mais surtout de champignons qui sont très agressifs pour la muqueuse, créant une perméabilité.

Il existe dans la gamme Synerj-Health, un produit que j’ai nommé « Le couteau Suisse du digestif ».

Il s’agit du Totum qui permet de répondre à la majeure partie des actions nécessaire pour lutter contre l’apparition ou la poursuite de l’existence d’une perméabilité intestinale.

TOTUM, le couteau Suisse du digestif

Enzymes digestives : elles permettent de digérer ce qui l’a été incomplètement. Il faut savoir que certaines maladies métaboliques comme le diabète s’associent a des déficits enzymatiques. Les gingivopathies chroniques résistantes répondent bien à la prise d’enzymes digestives. Ce sont deux exemples parmi une multitude.
L’apport de 
peptidases permet de décomposer les fragments alimentaires que nous sommes incapables de digérerL’intolérant qui ne peut contrôler strictement son alimentation hors de chez lui, prendra une sage précaution en consommant du Totum, le jour même et les 3 jours suivants la prise alimentaire à risque.

Pré et Probiotiques : Les soucis de restitution d’une flore correcte, à prédominance de fermentation, doit être le souci de santé le plus important. Notre système immunitaire est étroitement dépendant de l’équilibre de notre flore intestinaleLe conflit entre certaines espèces de bactéries et notre système immunitaire est reconnu comme étant à l’origine d’un très grand nombre de maladies.

Alpha One (Aphanizomenon Flos Aquae du lac Klamath) : Une récente publication (1) reconnait le rôle de CSMO, comme étant à l’origine des cellules souches intestinales : on doit réparer l’intestin et pour cela il faut un grand nombre de cellules souches. Une cellule intestinale vit entre 5 et 10 jours. Moins en cas de maladie inflammatoire intestinale ou en cas de perméabilité.

Portrait du docteur Marco François Paya, médecin partenaire de SynerJ-Health.

Changer son alimentation est nécessaire mais pas suffisant. Encore faut-il prendre en charge ce bioréacteur qu’est notre intestin.

– Dr. Marc François PAYA

Les autres solutions SynerJ-Health pour une digestion complètement optimisée

Dans certains cas, la muqueuse intestinale est tellement endommagée (par le stress, la pollution, une mauvaise alimentation, une maladie, etc.), qu’il lui est très difficile de se régénérer d’elle-même.

Le SupraStin répond à ce souci en offrant un complexe de 15 ingrédients hautement cicatrisants, ciblant tout particulièrement la paroi intestinale.

Une fois la paroi intestinale réparée, il convient de s’occuper de laflore intestinale (aussi appelée microbiote). Sans ces bonnes bactéries nous ne pourrions simplement pas vivre !

Le SynerLife est ainsi proposé en cure, d’une gélule par jour chaque mois pendant 10 jours, afin de repeupler et nourrir le biote intestinal de façon optimale et permettre la bonne assimilation des nutriments par l’organisme.

Parasites, levures (candida) et autres particules peuvent proliférer même dans un intestin à la paroi relativement saine.

L’Extrait de Pépins de Pamplemousse à la rescousse ! Il possède des propriétés antibactériennes, antiseptiques, antifongiques et antivirales. Il est efficace contre environ 800 souches de bactéries ou virus et environ 100 souches de champignons ou levures, ainsi qu’un grand nombre de parasites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portrait de Jacques Prunier parlant dans un micro lors d'une conférence.

Les produits du chercheur Jacques Prunier peuvent-ils vous aider ?

Découvrez TOUT ce que vous devez savoir sur les produits SynerJ-Health.